Return to site

Soyez gentille et bienveillante envers vous-même

Le samedi 3 novembre, c'est la journée internationale de la gentillesse envers son prochain. Je profite de ce mouvement pour écrire sur la bienveillance envers soi. " Charité bien ordonnée commence par soi-même. "

Dans ce billet, vous allez découvrir ce qu'est la bienveillance et quand y faire appel.

Le samedi 3 novembre, c'est la journée internationale de la gentillesse envers son prochain. Je profite de ce mouvement pour écrire sur la bienveillance envers soi. " Charité bien ordonnée commence par soi-même. "

Dans ce billet, vous allez découvrir ce qu'est la bienveillance et quand y faire appel.

La bienveillance

Selon le dictionnaire, c'est la capacité à se montrer indulgent, gentil et attentionné envers autrui d’une manière désintéressée et compréhensive.

Pour moi, choisir le chemin de la bienveillance envers soi, c'est choisir le chemin de la féminité, de la lumière, de la paix, de la simplicité, de la sérénité, et de la guérison.

La zone du diable

Je suis toujours étonnée de voir à quel point :

- les femmes choisissent de se mettre dans des situations inconfortables ou dangereuses,

- et elles trouvent des arguments pour "justifier" leurs choix.

Cela peut aller d'une situation amoureuse désastreuse à un choix de vie peu pertinent en passant par la prise en charge des problèmes d'autrui...

Encore une fois, tout cela est lié à un problème d'amour de soi (voir mon article sur l'amour de soi). L'une des conséquences de ce manque, c'est la non bienveillance envers soi. On va préférer se retrouver dans la voie du diable plutôt que dire non au diable et de choisir le chemin de la bienveillance.

RES (respect, envie, sécurité)

Je vais vous demander de penser autrement et d' apprendre à être plus bienveillante et gentille envers vous-même.

Voici 3 questions (selon les situations, à adapter) à se poser pour savoir quand vous devez faire appel à votre bienveillance.

- Est-ce que je me sens respectée ou est-ce que je me respecte en faisant ou en acceptant "....." ?

- Est-ce que j'ai vraiment envie de faire "..." ?

- Est-ce que je me sens en sécurité (que ce soit la sécurité émotionnelle, physique, mentale, spirituelle) lorsque "..." ?

Si la réponse est non, respirez profondément. Puis décidez de VOUS mettre sur un piédestal et de vous accorder la priorité.

La bienveillance, la gentillesse ou encore la compassion doivent d'abord prendre racine dans notre propre jardin.

Abonnez-vous au blog et à ma page Facebook si vous désirez libérer votre féminité :).

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly